Notre trailer
Nos membres du mois

Le Jeune Loup contre le Vieil Lion

 :: Rp Abandonné Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Lun 29 Oct 2018 - 15:56
Invité
avatar


Robb Stark et Tywin Lannister

 
Le vent souffle, léger murmure, suffisant cependant pour ôter le voile de brume qui entoure le fleuve, la Néra.
Frontière de toujours entre mes Terres de l'Ouest et le Conflans, mais à cela il est grand temps de remédier. Il est grand temps de châtier l'insolent qui ose insulter son souverain, mon ridicule et détestable petit-fils Joffrey Ier Baratheon, quel nom grotesque, mais enfin, il est de mon sang et il est de mon devoir de protéger ma lignée, même si il faut pour cela se battre pour un enfant à moitié fou, même si il faut pour cela combattre le Nord et son alliés du Conflans mais je suis Tywin Lannister Lord Suzerain des Terres de l'Ouest, Seigneur de Castral Roc, Main du Roi et je ne perdrai pas !
Indirectement mon regard se porte sur mes soldats, mon armée, la grande armée Lannister crainte par tous, honnis par tous...
Les écus et les armures rouge et or luisent dans l'aube naissante, les hommes merveilleusement synchronisés agissent de paire, se mêlant en un tout et de ce corps génial perpétuellement en mouvement rejaillit l'image de la maîtrise totale, de la beauté guerrière, non pas brute mais ouvragée, résultat d'un travail constant et d'une volonté inébranlable, en un mot la victoire, ma victoire.
Pour l'heure, ils traversent sur un pont de fortune les flots tumultueux, malheur à ceux qui n'ont pas le pied sur, le poids de leur armure les condamnant à une mort certaine.

Derrière la végétation luxuriante, j’aperçois les tours, bien petites de Castel-Bois, cette ruine tombera avant ce soir et une fois mon flanc droit enfin sécurisé j'en finirai avec le Gamin en marchant sur Vivesaigues ou je rejoindrai les forces de mon fils Jaime et ensemble nous marcherons sur Winterfell, les Starks ployeront le genou et ce même si Eddard a été tué, une belle erreur de Joffrey qui m'oblige par cela à faire cette guerre, mais Robb y sera contraint, après tout nous avons ses sœurs...
Perdu dans mes réflexions, je ne vois pas venir du haut de mon cheval le cavalier sortant à vive allure du bois sur la berge ennemie, mes archers le mettent en joue immédiatemment tandis que je donne des ordres pour hâter la traversée, mais je me ravise reconnaissant sur le bras de l'homme le Lion d'Or Lannister et fais le signe de ne pas tirer.
Celui-ci se dirige cependant à toute vitesse vers moi, sûrement un de mes espions, mais sa fébrilité ne me semble pas naturelle, pourquoi tant de hâte ? Jaime a t-il déjà gagné ?

-  « Messire, hoquette le coureur, une nouvelle importante ! »

- « Qui a t-il donc ? Jaime a pris Vivesaigues ? »

Mais le bougre ne répond pas, trop occupé à reprendre son souffle, je fais alors signe à Ser Edmund de lui donner à boire. Boisson qu'il avale à grand trait avant de finalement ajouter dans un souffle :

- « Ser Jaime a été vaincu et fait prisonnier aux Bois aux Murmures, son armée massacrée... le Loup sera là dans quelques heures Messire».

Abasourdi par la nouvelle, je reste immobile, stupéfait.
Mon fils, mon héritier, capturé, vaincu… Comment est ce possible, quel est ce sortilège ! Cela ne peut pas être vrai, cela ne doit pas être vrai ! Jaime Lannister ne peut pas avoir été battu ! Non ! Dans ma tête les hurlements se succèdent pendant de longues secondes tandis que la rage monte en moi. Désormais il n'y aura plus aucune pitié, et la tête de Robb Stark viendra bientôt rejoindre celle de son père au bout d'une pique à l'entrée de Port-Réal, si auparavant je n'avais aucune animosité particulière envers lui, cela vient de changer, on ne touche pas à ma famille qui plus est à mon fils, mon héritier !

Je retrouve peu à peu mon calme, essayant d'analyser la situation mais mon attention est détournée par mon entourage qui se met à bruisser de milles conversations ou une seule chose domine, la peur, la peur d'un enfant qui vient d'écraser la moitié de mon armée et de capturer un des meilleurs commandants des 7 couronnes, leur prince.
Je prends cependant sur moi, ils ne doivent pas voir mon trouble, surtout pas, les conséquences seraient terribles.
J'ordonne ainsi à mes chevaliers de ne souffler mot de cela à personne et de ne parler que de l'imminence de la bataille aux hommes, la défaite doit être cachée le plus longtemps possible, si ils l'apprennent tout est perdu.
Dans le même temps, je délègue Ser Walt à l'arrière pour achever la traversée de la Néra et prends position sur une petite butte en face de la forteresse.
Durant plusieurs heures, je parcours ainsi les différentes positions, ordonnant un mouvement, galvanisant les hommes là ou il le faut, me montrant partout afin que tous saches que leur chef ne faibliras pas, qu'il combattra avec eux jusqu'au bout et qu'ensemble nous triompherons.
Le soleil monte peu à peu, la chaleur devient insoutenable, la sueur se voit sur tout les visages mais personne ne bouge. Tous, nous avons le regard fixé sur l'orée de la foret, là- bas, en face de nous, chacun essayant et redoutant en même temps ( curieux amalgame que celui de l'attente ou envie et peur se mêlent ) de voir un reflet, une armure, un écu.
Tous nous sommes tendus, fébriles et enfin résonne le cri libérateur :

« Les Nordiens ! »

 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 10 Déc 2018 - 11:52

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
Missandei
Staff > Targaryen > Longue Nuit
☇ Arrivé(e) sur nos terres : 18/09/2018
☇ Messages : 276
Le Jeune Loup contre le Vieil Lion Missan12

Dragons : 763
Voir le profil de l'utilisateur
sujet déplacé, car un membre supprimé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
First and Last Winter :: Rp Abandonné-