la jeune fille,le guerrier eunuque et le gnome

 :: Ancienne vie :: Essos :: La Baie des Serfs :: Meereen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 10 Oct 2018 - 21:28

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
avatar
Membre > Longue nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 11/09/2018
☇ Messages : 51
Dragons : 170
Age : 31
Voir le profil de l'utilisateur

et    si     on     jouait  ?

 
Une matinée de plus à Meereen. Voilà sept jours que Daenerys a disparue sur le dos de Drogon lors de l'attaque des fils de la harpie. Moi qui pensais avoir tout vu, tout lu, l'image de cette reine chevauchant un dragon noir restera à jamais gravée dans ma mémoire. Jorah et Daario partis à sa recherche, m'avaient laissé les rênes du pouvoir aux cotés de Missandeï la jeune conseillère privée de la reine et le chef des immaculés ce Ver-gris à l'attitude droite et dure. Néanmoins j'avais décelé en lui une certaine douceur qui se dégageait de celui-ci dès que Missandeï se trouvait à ses cotés. On ne trompe pas le nain de Castral Rock. Une matinée de plus à me lever, dans cette chambre bien gigantesque pour une homme de ma stature. A Port-réal on ne m'avait laissé qu'un minuscule caveau servant de vulgaire dépotoir à manuscrits. Daenerys respecte l'homme que je suis qu'importe l'envergure de mon physique, elle mérite que je lui en accorde autant en tenant sa ville le temps qu'elle nous revienne. Je fais ma toilette, m'habille, et pars sillonner les couloirs de cet immense pyramide où j'ai élu nouveau domicile. Je croise à chaque coin un soldat immaculé qui monte la garde. Quelle immense armée dont elle dispose, certes insuffisante pour rivaliser avec celle de ma famille mais si elle pouvait disposer en plus d'alliances fortes avec certaines familles de l'autre coté du détroit, elle serait invincible c'est une certitude. Je continu ma promenade dans ce dédale de labyrinthe dont j'ai appris à me sortir pour me diriger vers la grande salle du conseil, d'où nous devons nous retrouver avec ses conseillers pour parler de la stratégie à adopter afin de calmer les tensions avec les esclavagistes.

Ma courte expérience comme esclave me pousse à éradiquer cette organisation mais je compte le faire sans bain de sang, d'autant plus que privés de reine nous courrons à la catastrophe de part notre fragile posture. Je me tiens ainsi devant la porte de la salle du conseil prêt  à attendre mes nouveau conseiller dans cette nouvelle tâche qui m'a été confié. Seulement, lorsque je rentre et monte les quelques marches qui mènent a la grande table du conseil, je me rends compte avec stupeur que Missandeï et Ver-gris se trouve déjà assis  prêt à en débattre. Moi qui tenais à les surprendre de part mon assiduité qui démontrerais ma grande expérience en terme de gouvernance, me voilà dépassé par une môme et un chien de l'armée. Je tente de m'en accommoder en masquant ma démesure par un sourire chaleureux lorsque je me présente à eux.

« Missandeï de Nath … Ver-gris … mes salutations distinguées en cette si belle matinée » les salue-je tout en gardant ce sourire embarrassé face à ses deux jeunes et inexpérimentés conseillers.
La reine leur accorde pleine confiance, je dois en faire autant si je veux par ailleurs gagner la confiance de celle-ci en son absence. Chacun me font un signe de tête pour exprimer leur salue et je m'assoie tant bien que mal sur ce fauteuil extrêmement trop haut pour moi. Un long silence s'en suit, je déteste cela … l'histoire se façonne par de grandes discutions dans de grand et gigantesque lieu comme celui-ci. Je garderais cette citation en tête pour la sortir au moment opportun. Ver-gris me fixe, le visage fermé portant toujours cette même expression froide et sérieuse. Je me tourne vers Missandeï qui me rappelle de part sa douce jeunesse, mon ex femme malgré moi. Comme Sansa Stark elle a cette mine pure et juvénile que l'on aime regarder. Son visage illumine de part sa beauté mais aussi de part cette posture qu'elle prend, digne d'une lady. Sans plus tarder je me dois de briser ce silence pompeux, d'autant plus que Ver-gris me fixe encore et encore sans piper mot et cela m'agace. Je prends ainsi une coupe posée sur la table et me dirige vers un petit service situé près de nous. Je me sers une bonne lampée de vin et me retourne vers eux. Je bois une gorgée pour m'éclaircir la voix car je sens ma gorge bien sèche et après cela, m'adresse à eux :


« mes chers conseillers... en attendant que notre reine ne nous revienne, il y a une question que je souhaite vous poser. » je sens a ce moment précis que je capte totalement leur attention et je termine par :

«et si nous jouyons à un jeu ? Vous en connaissez un peut être? Histoire de passer le temps »







 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
First and Last Winter :: Ancienne vie :: Essos :: La Baie des Serfs :: Meereen-