Notre trailer

la jeune fille,le guerrier eunuque et le gnome

 :: Ancienne vie :: Essos :: La Baie des Serfs :: Meereen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mer 10 Oct 2018 - 21:28

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
Tyrion Lannister
Membre > Targaryen > Longue nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 11/09/2018
☇ Messages : 68
Dragons : 320
Voir le profil de l'utilisateur

et    si     on     jouait  ?

 
Une matinée de plus à Meereen. Voilà sept jours que Daenerys a disparue sur le dos de Drogon lors de l'attaque des fils de la harpie. Moi qui pensais avoir tout vu, tout lu, l'image de cette reine chevauchant un dragon noir restera à jamais gravée dans ma mémoire. Jorah et Daario partis à sa recherche, m'avaient laissé les rênes du pouvoir aux cotés de Missandeï la jeune conseillère privée de la reine et le chef des immaculés ce Ver-gris à l'attitude droite et dure. Néanmoins j'avais décelé en lui une certaine douceur qui se dégageait de celui-ci dès que Missandeï se trouvait à ses cotés. On ne trompe pas le nain de Castral Rock. Une matinée de plus à me lever, dans cette chambre bien gigantesque pour une homme de ma stature. A Port-réal on ne m'avait laissé qu'un minuscule caveau servant de vulgaire dépotoir à manuscrits. Daenerys respecte l'homme que je suis qu'importe l'envergure de mon physique, elle mérite que je lui en accorde autant en tenant sa ville le temps qu'elle nous revienne. Je fais ma toilette, m'habille, et pars sillonner les couloirs de cet immense pyramide où j'ai élu nouveau domicile. Je croise à chaque coin un soldat immaculé qui monte la garde. Quelle immense armée dont elle dispose, certes insuffisante pour rivaliser avec celle de ma famille mais si elle pouvait disposer en plus d'alliances fortes avec certaines familles de l'autre coté du détroit, elle serait invincible c'est une certitude. Je continu ma promenade dans ce dédale de labyrinthe dont j'ai appris à me sortir pour me diriger vers la grande salle du conseil, d'où nous devons nous retrouver avec ses conseillers pour parler de la stratégie à adopter afin de calmer les tensions avec les esclavagistes.

Ma courte expérience comme esclave me pousse à éradiquer cette organisation mais je compte le faire sans bain de sang, d'autant plus que privés de reine nous courrons à la catastrophe de part notre fragile posture. Je me tiens ainsi devant la porte de la salle du conseil prêt  à attendre mes nouveau conseiller dans cette nouvelle tâche qui m'a été confié. Seulement, lorsque je rentre et monte les quelques marches qui mènent a la grande table du conseil, je me rends compte avec stupeur que Missandeï et Ver-gris se trouve déjà assis  prêt à en débattre. Moi qui tenais à les surprendre de part mon assiduité qui démontrerais ma grande expérience en terme de gouvernance, me voilà dépassé par une môme et un chien de l'armée. Je tente de m'en accommoder en masquant ma démesure par un sourire chaleureux lorsque je me présente à eux.

« Missandeï de Nath … Ver-gris … mes salutations distinguées en cette si belle matinée » les salue-je tout en gardant ce sourire embarrassé face à ses deux jeunes et inexpérimentés conseillers.
La reine leur accorde pleine confiance, je dois en faire autant si je veux par ailleurs gagner la confiance de celle-ci en son absence. Chacun me font un signe de tête pour exprimer leur salue et je m'assoie tant bien que mal sur ce fauteuil extrêmement trop haut pour moi. Un long silence s'en suit, je déteste cela … l'histoire se façonne par de grandes discutions dans de grand et gigantesque lieu comme celui-ci. Je garderais cette citation en tête pour la sortir au moment opportun. Ver-gris me fixe, le visage fermé portant toujours cette même expression froide et sérieuse. Je me tourne vers Missandeï qui me rappelle de part sa douce jeunesse, mon ex femme malgré moi. Comme Sansa Stark elle a cette mine pure et juvénile que l'on aime regarder. Son visage illumine de part sa beauté mais aussi de part cette posture qu'elle prend, digne d'une lady. Sans plus tarder je me dois de briser ce silence pompeux, d'autant plus que Ver-gris me fixe encore et encore sans piper mot et cela m'agace. Je prends ainsi une coupe posée sur la table et me dirige vers un petit service situé près de nous. Je me sers une bonne lampée de vin et me retourne vers eux. Je bois une gorgée pour m'éclaircir la voix car je sens ma gorge bien sèche et après cela, m'adresse à eux :


« mes chers conseillers... en attendant que notre reine ne nous revienne, il y a une question que je souhaite vous poser. » je sens a ce moment précis que je capte totalement leur attention et je termine par :

«et si nous jouyons à un jeu ? Vous en connaissez un peut être? Histoire de passer le temps »







 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Lun 29 Oct 2018 - 15:26

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
Missandei
Admin > Targaryen > Longue Nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 18/09/2018
☇ Messages : 116
Dragons : 170
Voir le profil de l'utilisateur


Tyrion & Missandei

 
Notre reine avait pris son envol sur le dos de son plus grand dragon : Drogon. Les fils de la Harpie mettait la cité à feu et à sang et nous allions devoir conter sur un westerosi pour gouverner en son absence. Il ne connaissait rien à la cité et aux esclaves, j’espérais au moins qu'il avait l'expérience de comment gouverner. c'était tout ce que nous lui demandions. il avait été de bons conseils pour notre reine, mais de là à tout gérer seul. Hier soir, ils nous avait convié Ver Gris et moi à un conseil tôt ce matin.
Je m'étais donc levé de bonne heure pour ne pas les faire attendre. J'avais d'ailleurs très mal dormis, donc ça ne fut pas très compliqué. Après un déjeuner des plus frugales, je me rendais dans la salle en question. J'y trouvais Ver Gris qui me salua avant de se rasseoir. Cet homme me plaisait bien plus que je n'osais l'admettre. Je m'asseyais près de lui sans un mot, enfin tout du moins jusqu'à ce que lui démarre la conversation pour me faire part de ses progrès en langue commune. Nous échangeons ainsi quelques mots jusqu'à l'arrivée de Tyrion Lannister. Il nous salue et je lui réponds par un signe de tête. Il se prend un verre de vin et vient s'asseoir près de nous. Un silence s'installe et nous nous en trouvons mal à l'aise tous les trois. Finalement, il nous propose un jeu. Un jeu? Je ne suis pas sûre pas de comprendre de quoi il parle.

- Un jeu ? Je ne connais pas de jeu... excepté peut-être ... Mon maître avait un jeu autrefois, il l'appréciais beaucoup, mais il n'y avait que des filles et lui...

Je suis d'autant plus mal à l'aise après cette phrase. J'ignore si il parle de celà ou d'autre chose, mais je ne compte pas jouer à celà avec lui. Je lance un regard à Ver Gris, si lui à une idée de jeu, mais il reste stoïque... apparemment non!

 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sam 24 Nov 2018 - 23:37

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
Tyrion Lannister
Membre > Targaryen > Longue nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 11/09/2018
☇ Messages : 68
Dragons : 320
Voir le profil de l'utilisateur

Tyrion et Missandeï

 
La surprise de ma question inattendue à leur encontre se lit sur leur visage. Certes, le sort de la cité et bien plus encore, celui de sa reine actuellement en fuite, est au centre des priorités. Mais j'en sais bien peu sur mes deux nouveaux compagnons qui m'ont été attribué à cette tâche. Et pour cela, rien n'est plus efficace que des familiarités légères arrosées de vin pour instaurer une confiance et délier les langues. Ver-gris ne semble pas munis d'une grande expressivité, cependant la voix douce de Missandeï me parvient aux oreilles après un léger silence embarrassé.

«  Un jeu ? Je ne connais pas de jeu... excepté peut-être ... Mon maître avait un jeu autrefois, il l'appréciais beaucoup, mais il n'y avait que des filles et lui.. »

Mon visage qui s'était éclairci satisfait d'avoir ouvert un échange avec la jeune conseillère, se mue en un instant, en une expression d'incommodité extrême lorsque je comprends le sens de ses paroles. Je peux aisément deviner ce que je dégage en fixant ses traits projetant à l'identique, tel un miroir, une mine confuse, alerté et déconfite à la fois. Sans perdre une seule seconde, dans le but de dissiper le moindre quiproquo, je lui réponds aussitôt :

« Non, non , non ! Je ne pensais point à ce genre de jeu sordide, rassurez-vous ».


je prend une grande gorgée comme pour reprendre mon souffle et termine ma réponse :

« Non … euh... je pensais à un jeu basé sur l'esprit... un jeu de parole … un jeu pour boire !!! »

crie-je avec entrain tout en leur signifiant un regard malicieux et un sourire loquace. Les deux se regardent de nouveau. Quel genre de lien entretiennent-ils ? Voilà un sujet fort intéressant que je pourrais développer si j'arrive à les mener a mon jeu favoris. Ne voyant pas de réelle réaction, je décide d'enchérir en leur proposant une alternative qui me semble plus accessible :

« Ou alors ? Nous pourrions nous raconter des histoires drôle ? Qu'en pensez-vous ? »

La voix sèche de Ver-gris me signifie que les histoires ne sont bonnes que pour les enfants.
À ces mots je me lève et me dirige en direction de la petite table où se trouve des verres et la carafe préalablement entamé par mes soins. Je sers deux coupes, apporte le tout à mes silencieux associés en disposant une coupe devant chacun d'entre eux. Je retourne à ma place, carafe à la main et tandis que je remplis mon verre, réponds aux propos du général eunuque :

« Les histoires ne sont pas que pour les enfants. Elles ne sont là que pour faire la discussion. Et un sage homme m'a dit un jour...  La vrai histoire de ce monde est l'histoire de grandes conversations dans de somptueuses pièces »




 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 7 Déc 2018 - 9:29

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
Missandei
Admin > Targaryen > Longue Nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 18/09/2018
☇ Messages : 116
Dragons : 170
Voir le profil de l'utilisateur


Tyrion & Missandei

 
Il ne pensait pas à ce genre de jeu, mais alors à quoi ? Comme lui a si bien signifié Ver Gris il n'y a que les enfants qui jouent et puis à quoi cela avancerait-il ? A boire ? Je ne comprends décidément pas l'intérêt. Il avait pourtant l'air fier de sa proposition, avec son regard rieur. Pourquoi une telle manie de boire ainsi, à longueur de journée ? Je ne connaissais pas cet homme depuis longtemps et pourtant celà je l'avais noté.

- Pour boire ? Nous ne buvons pas!

Quand à ses histoires c'est bien pareil. Ver gris réagit, je ne renchérit pas la dessus, c'est inutile. Je n'ai pas d'histoire à raconter de toute façon, rien qui ne le concerne. Ver Gris explique que parfois quand il me parle il évoque ce qu'il voit durant ses patrouilles, ce qu'il en ramène. J'aime toujours l'écouter parler. Je bois chacune de ses paroles. Tyrion rétorque que certaines histoires sont faites pour les adultes qu'elles ne sont là que pour amener à la discussion, selon un homme qu'il cite.

- Qui a dit cela ? Un homme important, un roi ?

En y réfléchissant il a dit sage et non important et les hommes importants sont rarement sages; pas ceux que je connais tout du moins. En tout cas pas l'idée que je me fais de la sagesse, quelqu'un peu comme ma reine par exemple.

Varys fait ensuite son entrée dans la pièce.  Il nous évoque rapidement la situation. il a enfin trouvé les commanditaires de l'attaque des Fils de la Harpie durant les jeux et envers notre reine. Il s'agit des maîtres de Yunkai et Astapor, avec le soutien de ceux de Volantis. Ver gris veut retourner dans les cités avec les Immaculés pour les arrêter. Je le regarde, déboussolée... Nous n'en verrons donc jamais la fin. Il faut les arrêter!

- Ver Gris a raison. Notre reine ne laisserait pas cela se produire. Nous devons défendre ses gens; agir maintenant. Empêcher les maîtres d'agir comme bon leur semble!

 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 11 Jan 2019 - 23:44

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
Tyrion Lannister
Membre > Targaryen > Longue nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 11/09/2018
☇ Messages : 68
Dragons : 320
Voir le profil de l'utilisateur

Un eunuque de plus

 
Je suis impatient d'en débattre avec ces deux novices. Mes propos ont fait réagir notre jeune et belle confidente de la reine. D'un ton aussi sec que le chef des eunuques qui se tiens a ses cotés elle me répond :

« Pour boire ? Nous ne buvons pas ! »

quoi que sa voix, malgré la froideur, reste d'un timbre doux et harmonieux. Je m'écarquille et pour davantage tester sa résistance face ma fourberie légendaire, je lui adresse simplement comme réponse :

« pas encore !!! »

Tout en lui tendant ma coupe à son encontre. J'espérais au moins une réaction … mais rien … seulement ce silence que je tente tant de réduire tellement cela me met mal à l'aise. Il est vrai que ma vie est suffisamment cynique depuis que j'ai assassiné mon cher père. L'alcool qui me permettait au départ de fuir ce sentiment m'a rendu avide de masquer ces pensées qui me rongent depuis l'instant où j'ai entendu la corde de mon arbalète claquer.
Je fuis de nouveau cette pensée en me dirigeant vers la carafe pour leur en servir une coupe tout en proposant d'échanger des histoires drôles  de détendre l'atmosphère. Ver-gris reste fidèle à lui même, indifférent et glacial, mais je sens chez la jeune femme une légère curiosité et un intérêt suite à mes propos sur les grandes discussion qui ont marqués notre histoire.

« Qui a dit cela ? Un homme important, un roi ? »

Elle ne pouvait pas mieux faire comme interrogation de son air innocent. Mon esprit narquois s'en frotte déjà les mains ou plutôt … les lèvres. Je me retourne vers elle et lui réponds :

«  Moi … à l'instant ... »

Une fois de plus je n'obtiens point l'effet escompté. Cependant elle n'est pas stupide et je me réjouis intérieurement en me disant qu'elle commence à entrevoir l'art et la notion de mes discussions. Saura t-elle à la hauteur ? Dévoile moi le talent de ton esprit ancienne esclave au profil atypique. Je me languis de découvrir ce qui se cache à l'intérieur de cette personne au parcours inédit lorsqu'on constate ses origines. Del'île de Nath jusqu'au palais deMeereen … son histoire doit être incommensurablement intéressante.
Tandis que je ressens comme un relâchement de la part de mes nouveaux associés, je vois leurs visages se tendrent de nouveau fixant l'entrée de la pièce. Inutile de se demander pourquoi. Les petits pas feutrés se déplaçant avec légèreté sur les dalles de pierre m'avertissent que Lord Varys se présente à nous. Est-ce parce qu'il ne possède plus ses parties intimes qu'il se déplace aussi silencieusement ? Une question à poser dans les tavernes me dis-je.

Très rapidement le voilà se tenant à mes cotés, ses mains toujours dissimulées sous ses amples manches de son étoffe de soie et amenant comme toujours cette fraîche odeur parfumée de lavande.
Après une rapide révérence de sa tête en guise de salutation, il ouvre la parole en déclarant les auteurs à l'origine de l'attaque de l'arène. Bien que mes doutes étaient fondés de part la parfaite coordination de cette attaque, je reste un moment fasciné par la vitesse avec laquelle il a pu récolter ces informations capitales. Ce qui s'en résume ? À vrai dire c'est simple et logique. Le continent tout entier d'esclavagistes veulent communément voir notre reine mourir, ses dragons avec. Pas étonnant lorsqu'on arrive de nulle part et que l'on impose par la force l'arrêt de siècles de traditions d'un peuple bien plus ancien que celui de Westeros lui-même. Aussi barbares et tribales qu'elles puissent être, c'est à l'identité même de ces peuples qu'elle s'est attaquée.

Ver-gris fidèle au guerrier qu'il est proclame aussitôt un discours suggérant une réaction violente. Répondre le mal par le mal n'a jamais eu des résultats florissants. L'histoire de notre royaume s'en souvient encore aujourd'hui voir le subit toujours. La jeune Missandeï ne tarde point à soutenir notre valeureux soldats eunuques.

« Ver Gris a raison. Notre reine ne laisserait pas cela se produire. Nous devons défendre ses gens; agir maintenant. Empêcher les maîtres d'agir comme bon leur semble! »


Impossible qu'ils aient couché ensemble ces deux-là, à moins qu'il n'est trouvé le moyen magique de se la faire repousser. Mais là n'est pas la question, je distingue que ces deux là, lors des moment clés, ne forment qu'un seul être. Ah l'amour !! un sentiment pour les jeunes cela … je prends compte à ce moment là que je l'ai été comme eux il y a peu. J'étais un enfant … jusqu'àPort-réal … jusqu'à Shae
l'homme adulte que je suis devenu prend le pas sur ces réactions pleines de passions et de fougues juvéniles et je décide de réagir a mon tour en homme gouvernant d'expérience que je suis :

« Nous ne serons peut être pas obligés d'en arriver là mes chers amis. Dois-je vous rappeler qu'avant d'attaquer et de déverser nos armées sur les territoires ennemis, il faudrait avant tout garantir le pouvoir et la prospérité de cette cité élue domicile par notre reine. Mon expérience me dit que lorsque nous sommes en position de faiblesse, la disparition de notre reine l'en approuve, il convient de réagir avec patience et intelligence. Mon père a dominé durant des décennies Westeros sans déclarer la moindre guerre. Et la dernière qu'il a déclaré, il l'a gagné sans remporter la moindre bataille. Croyez-en mon expérience aussi courte qu'elle puisse être, elle reste néanmoins supérieur à la vôtre. »

Je me tourne vers Varys : « Lord Varys, vos oisillons peuvent-ils je vous prie, envoyer une invitations a nos fameuses bontés d'Astapor, aux judicieux de Yunkaï et aux bienveillants esclavagistes de Volanthis. ». celui-ci acquiesce d'un hochement de tête. Je reprends :

« qu'ils comprennent que nous voulons parlementer et trouver un éventuelle arrangement ».

Je me tourne vers mes deux jeunes associés :

« je vais avoir besoin de vos lumières sur comment traiter avec ces gens là, je connais la politique mais je ne connais pas ce continent. Je compte donc sur aide pour mener à bien cette rencontre et qui sait... avec un peu de chance, réussir à obtenir la paix... »



 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Mer 30 Jan 2019 - 20:19

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
Missandei
Admin > Targaryen > Longue Nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 18/09/2018
☇ Messages : 116
Dragons : 170
Voir le profil de l'utilisateur


Tyrion & Missandei

 
Pas encore ? Ça veut dire quoi ça ? Plus d'une fois mon maître à l'époque m'avait fait goûter à cette mixture étrange que me tend la Main; à croire qu'il a réussit à m'en dégoutter pour un bon moment. je fais une légère grimace après ses mots. Il me répond ensuite que c'est lui qui vient d'inventer cette phrase. j'en suis déçu et en même temps je me rend compte qu'il a de l'esprit. Notre reine ne l'a peut-être pas choisit pour rien finalement.

Lord Varys entre dans la pièce et je retrouve mon visage fermé. Il à l'air sympathique et en même temps je sens que quelque chose m'échappe chez cet homme, sans savoir quoi exactement. Les maîtres sont responsables de l'attaque contre notre reine et mettant qu'elle est partit sur le dos de son dragon, je m'attends à ce que Tyrion reprenne les rennes. Il va forcément les massacraient jusqu'au dernier, non ? Et bien visiblement non ! J'ai du me tromper sur lui. Il préfère parlementer. Il n'est pas politicien pour rien lui. Il se trompe. Les maîtres ne lâcheront jamais leurs esclaves, jamais ils ne les libéreront. Il ne faut pas leur laisser le temps d'agir davantage, il faut répondre maintenant.
Je laisse les deux hommes échangés et finalement il nous demande notre aide à Ver Gris et à moi.

- La paix ? Vous voulez la paix avec les maîtres ? Vous vous leurrez, vous ne l'obtiendrez jamais avec eux. Jamais ils n'abandonneront leurs esclaves, c'est à nous de les libérer. Comme Ver Gris l'a dit, ces villes ont déjà été prise, il suffit de recommencer.

 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Ven 15 Fév 2019 - 0:36

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
Tyrion Lannister
Membre > Targaryen > Longue nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 11/09/2018
☇ Messages : 68
Dragons : 320
Voir le profil de l'utilisateur

Le premier conseil de Meereen

 

         Je reçoit ma première grande satisfaction de la journée... une réaction de mes deux jeunes conseillers. Du moins la jeune et douce Missandeï s'est transformée en un éclair en une femme de pouvoir et téméraire qui puis-est.

- La paix ? Vous voulez la paix avec les maîtres ? Vous vous leurrez, vous ne l'obtiendrez jamais avec eux. Jamais ils n'abandonneront leurs esclaves, c'est à nous de les libérer. Comme Ver Gris l'a dit, ces villes ont déjà été prise, il suffit de recommencer."


L'honneur et ta fidélité à Daenerys Targaryen est sans faille, cela ne fait point de doute. Mais elle ne reste pas pour autant novice en la matière de stratégie. et, bien qu'elle veuille sa reine régner sur le monde, si je fais ce qu'elle me somme de faire, nous courrons à une guerre civile qui s'étendra au delà même des puissantes muraille deMeereen. Je me dois de les rassurer, de leur expliquer.

"Je comprend votre réaction Missandeï de Nath, mais l'ennemi est partout et à la fois nulle part. l'attaque lors des jeux nous l'a prouvée... nous n'avons ni les ressources, ni les hommes pour mener une telle opération et, de plus, argument de taille, notre reine s'est enfuie... Nous sommes affaiblis sur l'image de notre force, il nous faut être craint et pour cela montrer à nos adversaires que leurs attaques ne nous a pas ébranlé à ce point. Mais j'ai besoin de vous et de Ver-gris pour éteindre leur moindre doute concernant notre fragilité. En résumé, tant que la reine Daenerys ne sera pas de retour, nous devons gagner du temps, et pour cela rien ne vaut mieux que de les endormir et de ne pas attiser davantage leur volonté guerrière."


       Je reprends une longue lampée de vin car ma gorge est très asséchée par ce long monologue et reprends:

"un vieil adage dit... soit proche de tes amis mais d'autant plus de tes ennemis... ainsi, tu sauras deviner leurs intentions"


Je me tiens face à eux, ma coupe vide entre les mains. Je décide de ne me retourner me servir qu'après avoir eu la réponse à ma question:

"Missandeï de l'île de Nath... Ver-gris... m'aiderez-vous à contenir et à rétablir l'ordre de cette cité pour le retour de notre reine?"



 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
First and Last Winter :: Ancienne vie :: Essos :: La Baie des Serfs :: Meereen-