Le rêve laisse place au cauchemard

 :: Nouvelle Vie :: Westeros :: Le Conflans Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(#) Mar 25 Sep 2018 - 23:46

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
avatar
Membre > Longue nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 11/09/2018
☇ Messages : 51
Dragons : 170
Age : 31
Voir le profil de l'utilisateur

LE REVEIL DU GNOME

 

Je ne perçois plus les doux balancements du navire alors que je me perds au plus profond de mes songes.Je plane,je virevolte et observe le monde de part le ciel.Vu d'ici le monde paraît aussi petit que moi me dis-je.Nous sommes tous des nains au yeux d'un dragon.Je suis sur son dos tandis qu'il pique vers le sol. Je m'accroche fermement comme j'ai pu admiré Daenerys le faire avec drogon.Je vois le monde se diriger à pleine vitesse contre moi et dans un cri de peur rugissant je ferme les yeux,protège mon visage de mes mains minuscules et avant l'ultime contact avec la terre      ferme… me réveille.
    Mon esprit encore troublé, j'entrouvre légèrement mes yeux . Rêve-je encore ou … ? Non , le mal de tête que je ressent me ramène aussitôt à la réalité. Seulement voilà … il y a quelque chose d'étrange.plus de balancements, de tangage et plus aucun son provenant de l'océan.Sommes nous arrivés a Blancport ? Ma reine m'aurait déjà fait quérir ou bien se serait elle oubliée à cause de sa nuit d'amour avec Jon Snow ? Il faudra que nous parlions a ce sujet d'ailleurs.
Une odeur que j'ai déjà connu s'empare de mes narines, ce parfum, cette fragrance !! Je ne l'oublierais jamais !! Mais je l'ai tué, de mes propres mains à l'aide de ce collier qui me plaisant tant lui avoir offert autrefois. Mes yeux s'ouvrent enfin pour de bon, et ce mal de tête insoutenable, je n'ai bu qu'une seule coupe avant le coucher, alors pourquoi ai-je cette sensation d'avoir vider une demi barrique.Soudain je me rend compte que le toit humide de ma chambre lors de mon endormissement a laisser place à un tissu rouge vif que je ne connais que trop bien. Je suis dans une tente !!!
J'entends un soupire venant très proche de ma gauche,je me tourne tout doucement et vois avec horreur que mon odorat ne m'a point trahis. Shae !! Je dois rêver, c'est impossible mais pourtant ceci est bien la réalité.Je garde mon calme pour ne pas sursauter et ainsi réveiller ce fantôme revenue du passé.Je me lève et, à pas silencieux me tiens à écart du lit pour me retrouver contre une table.
Je la regarde, je ne peux détourner le regard, je comprend ensuite que je suis nu.je cherche une explication, je ne crois pas à la magie,seulement au dragons depuis que j'en ai vu. Je trouve mes affaires disséminées sur le sol tout autour de moi. Je les ramasse une à une afin de me vêtir au fur et à mesure.
Lorsque je suis enfin habillé je remarque les beaux vêtement lannister que je portais jadis.suis-je mort ? Voilà une question pertinente,mais impossible je me sens vivant comme jamais et en y réfléchissant, encore un peu ivre.Je parcours la pièce du regard afin d'agrandir ma perspective.
Mes yeux reste figés sur un parchemin proprement enroulé d'un ruban rouge sur la table.Je le saisis et découvre le sceau par lequel il est scellé. Le sceau de mon père !!!! Je le brise et lis avec attention ce courrier à la fois mystérieux et familier dans mon esprit : par la présente, moi Tywin Lannister seigneur de Castral rock et gouverneur de l'ouest nommé main du roi déclare, que mon fils Tyrion Lannister tiendra la charge de main du royaume auprès du roi Joffrey baratheon par intérim, le temps que la guerre soit fini et que je puisse tenir mon rôle à Port réal. Signé Tywin Lannister.
    Tout s'écroule autour de moi comme dans un puit sans fond mon esprit s'égard et je revoit défilé sous mes yeux toute ma vie passée depuis l'instant où j'avais reçut cette lettre la toute première fois.

 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Jeu 27 Sep 2018 - 23:42

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
avatar
Membre > Longue nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 11/09/2018
☇ Messages : 51
Dragons : 170
Age : 31
Voir le profil de l'utilisateur

LE REVEIL DU GNOME partie 2

 
    Le jour perce davantage la toile rouge Lannister de ma tente.Je me vois encore assis sur ces coussins avec Bronn et Shae à jouer au jeu des devinettes et à boire sans fin.que fais-je ici ? Aurais-je rêver six années de ma vie ? Non, la douleur et les cicatrices de mes nombreuses blessures reçues restent gravées encore dans mon âme, et je les ressent encore. Cica... !! je me met à courir a la recherche d'une glace ,d'un miroir ou quelconques objets qui me permettraient de me regarder. Je trouve enfin un minuscule miroir à main qui se cachait sous des monticules de livres anciens.Je tourne délicatement le miroir afin d'y percevoir mon reflet tétanisé par ce que je risquerais de découvrir. Mon visage !!! bien que toujours très laid , il est propre d'aucune trace de lame !!! sans prêter attention au spectre qui dort encore dans ma couche, je me scrute,déformant mon visage par des grimaces absurdes ou à l'aide de mes mains me défigurant ma face toute nette. Je n'y trouve cependant aucune cicatrice.Cela me fait esquisser un sourire ravi,et, bien que je m'y était habitué,j'aime bien mieux mon visage ainsi, cela m'épargnera certaines moqueries de l'entourage quoi que je reste un nain. Mon esprit un peu plus en paix,je me dois de découvrir pourquoi cela s'est il passé,pourquoi ai-je cette seconde chance ? Ne pas tuer mon père?ne pas être Main ? Aimé ma sœur qui me déteste ? … emmener Shae ? … je tourne mon attention vers celle-ci,je peux voir son visage endormis. Calme,paisible et sereine,elle ne se doute pas de ce qui l'attend.elle va m'aimer,je serais à elle et elle sera à moi . Elle sera la chaleur dans ma couche au milieu de ce froid glacial qu'est Port-Réal.je vais lui dire de partir,de me quitter,pour la sauver. Elle va me trahir par colère et chagrin.elle va me forcer à me rendre à ma propre condamnation a mort.elle va coucher avec mon père.je vais la tuer tandis qu'elle essayera par la même occasion.

Tout ceci n'est a vivre qu'une seule fois,j'y compte bien. Résolu et déterminé, je m'avance vers la sortie,tenté je l'avoue pour aller la rejoindre,la serrer dans mes bras,l'embrasser,la baiser comme si c'était notre dernier jour en ce monde. Je n'en fais rien, je la sauve, je nous sauve.adieu Shae … puisse cette vie t'être plus favorable que celle passée à mes cotés.Je sors de ma tente et vois un climat de désolation. Mes fidèles guerriers des montagnes sont là, certains mangent,d'autres boivent pendant que d'autres s'entretuent pour un morceau de saucisse.Je décide de retrouver Bronn et marche à pas rythmés dans tout le camp. Mon père est partis tôt ce matin pour Harrenhal , Je dois en faire autant pour la capitale afin de changer l'histoire tragique qui s'y attend. Beaucoup de choses trottent dans ma tête pour y parvenir, mais je résoudrais ce sac de nœuds plus tard. En attendant j'ordonne a deux de mes gardes rapprochés de rassembler mes affaires,charger une voiture avec deux bon chevaux et un bon cochet afin de partir dans les minutes qui suivent.avant qu'il ne partent pour suivre les ordres que je leurs avais donné,je les retiens une dernière fois pour les sommer de ne point faire de mal a la femme se trouvant dans la tente mais de ne surtout pas la laisser sortir tant que je ne suis pas partis, et de lui dire à son réveil que je lui souhaite tout mon respect et une heureuse et longue vie. Ils se regardent méditatif, et partent aussitôt à leurs œuvres.


Après une ou deux dizaines de minutes,je me retrouve dans ma voiture.je me doute que Shae ai dut leur en faire voir de toutes les couleurs, je lui avait promis de l'emmener avec moi.j'avais auparavant croisé Bronn et lui avait avertis que je partais devant,seul, et qu'il aurait pour charge de mener mes guerrier a Port-Réal.Comme à son habitudes il ne répondit rien hormis quelque allusions peu religieuses et s'employa vivement a suivre mes directives.Il ne posa point de questions au sujet de Shae. Tant qu'il est payé , le reste lui importe peu et j'aime cette facilité d'esprit dans ce genre de situation.je suis installé donc, et le cochet me fait signe d'un regard, « en route pour Port-Réal je vous prie, et je suis pressé  !!! ». un grand claquement de fouet retentit dans l'air et me voici brutalement bercé sur la route de mon destin. Un dernier regard, et si Shae me faisait signe … non mes yeux sont tournés vers l'avenir ou plutôt mon passé, ma seconde vie commence,et elle débutera comme la première … je suis Tyrion Lannister fils de Tywin Main du roi par intérim et je compte bien en être plus digne que je ne l'ai déjà été .          
                                                     

 
Revenir en haut Aller en bas
(#) Dim 7 Oct 2018 - 3:41

Feuille de personnage
Compétences de base:
Compétences acquises:
Equipements:
avatar
Membre > Longue nuit


☇ Arrivé(e) sur nos terres : 11/09/2018
☇ Messages : 51
Dragons : 170
Age : 31
Voir le profil de l'utilisateur

DEUXIEME JOUR

 

Un jour … je vis la deuxième journée de ma nouvelle vie. J'ai eu bien des difficultés à m'endormir la nuit dernière, je suis encore sous le choc et je n'arrive point à réaliser tout ce qu'il m'arrive. Me retrouver à nouveau sur cette route, revoir Shae, Bronn de nouveau à mes cotés, être à nouveau main du roi à Port-Réal et surtout … je vais revoir mon père. Ma tête me lance à chaque pensées qui s'entrechoquent, il va me falloir tirer bénéfices de tout ce cauchemar. Tout d'abord, établissons la situation : en premier lieu Joffrey est à nouveau vivant et il est sure que lui et sa mère vont désirer a nouveau me voir mort, je vais devoir prévoir toutes les fois où ils ont tentés de m'éliminer comme lors de la bataille contre Stannis dans la baie de la Néra. Je vais devoir leurs simuler une meilleure sympathie et changer mon approche vis a vis d'eux. Mais ce vicieux et stupide neveu continuera dans cette vie à torturer, tuer et à pleurer qu'il est le roi constamment. Il va me falloir être prudent et patient avec lui. Le vin m'aidera peut être à faire l'impasse sur sa royale et ignoble face de hareng pourri. En second lieu je dois gagner les faveurs de père. Il doit être fier de son fils et ainsi peut être qu'il évitera lui aussi de me faire tuer. Peut être reconnaîtra t-il enfin son fils nain prodigue. Pour cela , finis les catins, finis de jouer le vil pervers, je me dois de faire honneur à ma maison et si je venais a gagner les faveurs de père et ainsi une position de force dans le royaume en étant nommé seigneur de Castral Rock, je pourrais ainsi favoriser une alliance d'autant plus forte avec Daenerys Targaryen et unir ainsi les sept royaumes avant même qu'elle ne pose le pied sur Westeros. Ce qui m'amène a ce troisième point : comment permettre à Daenerys Targaryen de récupérer le trône sans la moindre tuerie, consolider son règne et faire en sorte que tout le monde la suivent pour aller détruire ces marcheurs blancs avant qu'ils ne rassemblent cette soi disant armée des morts. Vite un verre ! J'attrape avec grande poigne ma carafe posée sur ma petite table à coté de moi et me verse une immense coupe que je porte rapidement à ma bouche. Ah ce liquide âpre et sucré à la fois … je ne m'en lasserais jamais. Le goût, la sensation provoquée dans mes papilles et dans mon esprits. Cela m'apaise et me fais oublier cette migraine affreuse. Les grands penseurs de ce monde sont aussi de grands buveurs, il faudra que je sorte cela un jour lors d'une conversation sur les vérités de ce monde.

        Ma voiture avance a vive allure et je vois sur ma gauche la route menant aux Eyriés. Et dire qu'il n'y a pas si longtemps dans cette nouvelle vie je m'y retrouvais captif par Catlyn Stark et sa laideronne de sœur. Pour moi, pourtant, cela remonte à des années. Ce n'est qu'un vieux souvenir du passé presque oublié déjà. Il va me falloir une quinzaine pour arriver à la capitale, j'ai donc tout le loisirs et le temps d'échafauder mes plans pour l'avenir du royaume. Bien que je repense à tout ceux qui ont voulu ma mort et qui sont de nouveau en vie, je ne perçois qu'un seul et unique ennemi dorénavant … les marcheurs blancs. La mort contre la vie. Quand on peut tuer un dragon aussi facilement, il ne faut pas négliger ce danger. Il est certes bien loin, mais y penser me glace le dos. Courage ma reine, redevenez celle dont vous êtes promise à devenir et cette fois-ci, je viendrais à vous non pas en homme exilé, meurtrier et esclave, mais en digne seigneur qui souhaite vous faire allégeance à nouveau.
Je continue de me servir des verres et au fur et à mesure que mon voyage se poursuit, mon mal s'évapore laissant place au sommeil. Je suis ivre, pas au point de rendre l'âme mais simplement dans la pleine plénitude de mon esprit si torturé. Ainsi je commence à m'assoupir, mes pensées s'amenuisant dans le néant jusqu'à qu'il n'y ait plus aucune idées dans cette tête disproportionnée de gnome. Je quitte mon corps et m'égare à l'abri du monde et du temps.


         Je suis dans un épais brouillard, je ne distingue que les quelques mètres qui sont devant moi.
Je marche à tâtons en essayant de balayer cette fumée blanche opaque qui m'empêche de voir. J'avance, toujours, jusqu'à me retrouver face à une porte en bois de chêne massif. Je pousse la poignée curieux de trouver ce qui s'y cache, et, avec stupéfaction, me retrouve dans une chambre. Le brouillard s'est totalement dissipé et la lumière de la pièce y est vive. Il y a un grand lit en baldaquin ainsi qu'une cheminée en face mais sans feu. Je m'approche et distingue une personne assise sur le lit me tournant le dos. Je devine que c'est une femme car elle porte une magnifique tunique de soie rouge paré de nombreuses dorures. Elle a une longue chevelure blonde similaire aux champs de blés  le tout tressé en une natte qui descend jusqu'au creux de ses reins. « Cersei ?? » demande-je, mais aucune réponse. Certes elle lui ressemble de dos mais mon instinct me convint que ce n'est pas elle.
Je décide de m'approcher davantage afin de pouvoir distinguer son visage. Elle ne daigne même pas  se retourner malgré que je l'ai interpellé. J'entends des soupires venant d'elle et elle se tiens étrangement le ventre, le serrant nerveusement de toute part par ses bras qui s'enroule jusqu'à sa taille. Qui est elle ? Et où suis-je ? Alors que je me trouve assez avancé au niveau de son profil, un cri strident vient agressé mes oreilles m'obligeant a me les protéger de mes mains. Son visage alors se tourne vers moi. Je vois alors avec horreur un visage de mort, les lèvres retroussées, les orbites vides et la peau verte au couleur de ver de tombeau. « monstre !!! » crie t-elle « monstre !!! ». je recule effrayé par cette vision morbide lorsque soudain la cheminée derrière moi se met a émettre un feu colossale. Je me retourne surpris et protège mes yeux de la chaleur ardente. Je sens une personne m'attraper par le col et me lancer dans le brasier. Je hurle, je crie tandis que je me consume, ma chair fond, mes os se fossilise et mon sang s'évapore. J'entends ces derniers mots « fruit de la folie !!! monstre !!! fruit du viol »...
je sursaute et je me rend compte que je suis trempé, quel rêve atroce ...

 
Revenir en haut Aller en bas
(#)
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
First and Last Winter :: Nouvelle Vie :: Westeros :: Le Conflans-